Fil de navigation

     Périph’ Nantais, vitesse maxi 80 km/h pour les Poids Lourds     Pose de panneaux qui rappellent cette vitesse maxi !!

        L’ARPE, Association de défense des Riverains du Périphérique et des voies Extérieures se félicite des deux arrêtés préfectoraux des 19 et 22 novembre 2012 : des panneaux de rappel de l’article R 413-8 du code de la route sont nouvellement implantés sur le Périphérique, la vitesse maximum des poids lourds de plus que 12 tonnes est réaffirmée : 80 km/h. Tous les usagers sont maintenant informés.


        Le Préfet a étendu ces 80km/h à certains tronçons convergeant vers le Périphérique. La motivation de l’ARPE est évidente, on peut réduire le bruit imposé et les rejets de NOX qui empoisonnent la quiétude, la santé et la vie de milliers de riverains, en réduisant la vitesse. Dans un premier temps il faut déjà faire cesser les excès de vitesse. Ce sont les camions qui font le plus de bruit et l’ARPE a demandé au Préfet d’afficher la vitesse maximum autorisée pour convaincre les conducteurs routiers de ne pas dépasser ces vitesses.

        C’est donc le résultat d’un long combat que l’ARPE a soutenu avec opiniâtreté : Pour atteindre cet objectif, l’ARPE a obtenu que les vitesses maximums règlementaires soient matérialisées sur les voies.

        Le Périphérique Nantais dont la fréquentation par endroit atteint 100 000 véhicules / jour compris 12 % de poids lourd en moyenne, est la convergence d’un certain nombre de routes qui viennent d’être mutées à la domanialité des routes nationales pour former l’essentiel de la RN 844. Mais elle est aussi constituée pour partie d’autoroute à savoir l’A844 et l’A82, sans compter que certaines autres autoroutes comme l’A11 et l’A811 en provenance d’Angers et l’A83 en provenance de Bordeaux ou Niort se raccordent sur le Périphérique Nantais. Pour toutes ces voies, Monsieur le Préfet a pris des arrêtés de limitation de vitesse qui, pour le moins, réduit la vitesse des poids lourds à 80 km/h. Des vitesses mieux respectées sont de nature à améliorer la sécurité des usagers du Périphérique sans pour autant nuire à la fluidité de celui-ci. Le Périphérique est sous la surveillance de radars mais ceux qui sont en place depuis le départ ne contrôlent les vitesses qu’au dessus des 90 km/h, quel que soit le type de véhicule. Avec l'implantation de nouveaux « radars discriminants » il devient enfin possible de différencier les camions des véhicules légers, et de matérialiser tant la file de droite que la file de gauche : les infractions des camions supérieurs à 12 tonnes sont sanctionnées au dessus de 80 km/h tandis les infractions des autres véhicules sont sanctionnées au dessus de 90 km/h. Une question se pose : est-ce que ces dispositions seront suffisantes pour que cessent les situations de poids lourds dont la vitesse maximum autorisée est 80 km/h, sachant que certains de ces poids lourds doublent des VL qui roulent déjà à 90 km/h. ?
       

C'est pourquoi L’ARPE demande aux autorités d’aller plus loin comme l'ont déjà fait d'autres métropoles françaises : BORDEAUX, TOULOUSE, MONTAUBAN, et bien d’autres ont pris des arrêtés de réduction de vitesse et ceci dès 3,5 tonnes. Paris est en passe de limiter la vitesse à 70 km/h pour tous les véhicules…

    Ne perdons pas de vue que diminuer la vitesse :

    C'est une faible influence sur les durées de parcours
    C’est donner de la fluidité du trafic
    C’est réduire le nombre d’accidents dans leur fréquence et leur gravité
    C’est diminuer la consommation de carburant
    C’est agir pour la diminution de l’émission de gaz à effet de serre
    C’est agir pour la diminution de la pollution chimique
    C’est agir pour la diminution de l’émission de particules carbonées (véhicules diesel, dont poids lourds)
    C’est oeuvrer aussi pour l’amélioration des conditions de vie et de santé tant pour les riverains que pour les usagers eux-mêmes

    Pour contacter l'association :

Notre association lutte depuis 1996 contre les nuisances sonores dues à la circulation sur le Périphérique Nantais et sur ses voies interrégionales d’accès. Elle regroupe des associations d’habitants des communes riveraines, ainsi que des riverains des infrastructures de transport qui ont à en subir les graves conséquences. L’ARPE renouvelle sa demande auprès de Monsieur le Préfet, pour qu’il réunisse  à nouveau l’Observatoire du Bruit, lequel est une instance d’information et de concertation des différents partenaires comme l’État, la Région, le Département, Nantes-Métropole, les Maires, les associations     de défense,...
    - Courrier : P-Y. SINOU, 37, rue de la Pierre-Anne, 44340 BOUGUENAIS
    - Téléphone : 02.51.70.16.00 - Portable : 06.82.21.78.34
    - Site web : www.arpe-agglo.com
    - Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.